PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.
Documentation PostgreSQL 11.11 » Langage SQL » Recherche plein texte » Contrôler la recherche plein texte

12.3. Contrôler la recherche plein texte

Pour implémenter la recherche plein texte, une fonction doit permettre la création d'un tsvector à partir d'un document et la création d'un tsquery à partir de la requête d'un utilisateur. De plus, nous avons besoin de renvoyer les résultats dans un ordre utile, donc nous avons besoin d'une fonction de comparaison des documents suivant leur adéquation à la recherche. Il est aussi important de pouvoir afficher joliment les résultats. PostgreSQL fournit un support pour toutes ces fonctions.

12.3.1. Analyser des documents

PostgreSQL fournit la fonction to_tsvector pour convertir un document vers le type de données tsvector.

    to_tsvector([ config regconfig, ] document text) returns tsvector
   

to_tsvector analyse un document texte et le convertit en jetons, réduit les jetons en des lexèmes et renvoie un tsvector qui liste les lexèmes avec leur position dans le document. Ce dernier est traité suivant la configuration de recherche plein texte spécifiée ou celle par défaut. Voici un exemple simple :

SELECT to_tsvector('english', 'a fat  cat sat on a mat - it ate a fat rats');
                  to_tsvector
-----------------------------------------------------
 'ate':9 'cat':3 'fat':2,11 'mat':7 'rat':12 'sat':4
    

Dans l'exemple ci-dessus, nous voyons que le tsvector résultant ne contient pas les mots a, on et it, le mot rats est devenu rat et le signe de ponctuation - a été ignoré.

En interne, la fonction to_tsvector appelle un analyseur qui casse le texte en jetons et affecte un type à chaque jeton. Pour chaque jeton, une liste de dictionnaires (Section 12.6) est consultée, liste pouvant varier suivant le type de jeton. Le premier dictionnaire qui reconnaît le jeton émet un ou plusieurs lexèmes pour représenter le jeton. Par exemple, rats devient rat, car un des dictionnaires sait que le mot rats est la forme plurielle de rat. Certains mots sont reconnus comme des termes courants (Section 12.6.1), ce qui fait qu'ils sont ignorés, car ils surviennent trop fréquemment pour être utile dans une recherche. Dans notre exemple, il s'agissait de a, on et it. Si aucun dictionnaire de la liste ne reconnaît le jeton, il est aussi ignoré. Dans cet exemple, il s'agit du signe de ponctuation -, car il n'existe aucun dictionnaire affecté à ce type de jeton (Space symbols), ce qui signifie que les jetons espace ne seront jamais indexés. Le choix de l'analyseur, des dictionnaires et des types de jetons à indexer est déterminé par la configuration de recherche plein texte sélectionnée (Section 12.7). Il est possible d'avoir plusieurs configurations pour la même base, et des configurations prédéfinies sont disponibles pour différentes langues. Dans notre exemple, nous avons utilisé la configuration par défaut, à savoir english pour l'anglais.

La fonction setweight peut être utilisée pour ajouter un label aux entrées d'un tsvector avec un poids donné. Ce poids consiste en une lettre : A, B, C ou D. Elle est utilisée typiquement pour marquer les entrées provenant de différentes parties d'un document, comme le titre et le corps. Plus tard, cette information peut être utilisée pour modifier le score des résultats.

Comme to_tsvector(NULL) renvoie NULL, il est recommandé d'utiliser coalesce quand un champ peut être NULL. Voici la méthode recommandée pour créer un tsvector à partir d'un document structuré :

UPDATE tt SET ti =
    setweight(to_tsvector(coalesce(title,'')), 'A')    ||
    setweight(to_tsvector(coalesce(keyword,'')), 'B')  ||
    setweight(to_tsvector(coalesce(abstract,'')), 'C') ||
    setweight(to_tsvector(coalesce(body,'')), 'D');
    

Ici, nous avons utilisé setweight pour ajouter un label à la source de chaque lexème dans le tsvector final, puis assemblé les valeurs tsvector en utilisant l'opérateur de concaténation des tsvector, ||. (La Section 12.4.1 donne des détails sur ces opérations.)

12.3.2. Analyser des requêtes

PostgreSQL fournit les fonctions to_tsquery, plainto_tsquery, phraseto_tsquery et websearch_to_tsquery pour convertir une requête dans le type de données tsquery. to_tsquery offre un accès à d'autres fonctionnalités que plainto_tsquery et phraseto_tsquery, mais est moins indulgent sur ses arguments. websearch_to_tsquery est une version simplifiée de to_tsquery avec une syntaxe différente, similaire à celle utilisée par les moteurs web de recherche.

    to_tsquery([ config regconfig, ] querytext text) returns tsquery
   

to_tsquery crée une valeur tsquery à partir de querytext qui doit contenir un ensemble de jetons individuels séparés par les opérateurs tsquery & (AND), | (OR) et ! (NOT), et l'opérateur de recherche de phrase <-> (FOLLOWED BY), possiblement groupés en utilisant des parenthèses. En d'autres termes, les arguments de to_tsquery doivent déjà suivre les règles générales pour un tsquery comme décrit dans la Section 8.11.2. La différence est que, alors qu'un tsquery basique prend les jetons bruts, to_tsquery normalise chaque jeton en un lexème en utilisant la configuration spécifiée ou par défaut, et annule tout jeton qui est un terme courant d'après la configuration. Par exemple :

SELECT to_tsquery('english', 'The & Fat & Rats');
  to_tsquery
---------------
 'fat' & 'rat'
    

Comme une entrée tsquery basique, des poids peuvent être attachés à chaque lexème à restreindre pour établir une correspondance avec seulement des lexèmes tsvector de ces poids. Par exemple :

SELECT to_tsquery('english', 'Fat | Rats:AB');
    to_tsquery
------------------
 'fat' | 'rat':AB
    

De plus, * peut être attaché à un lexème pour demander la correspondance d'un préfixe :

SELECT to_tsquery('supern:*A & star:A*B');
        to_tsquery
--------------------------
 'supern':*A & 'star':*AB
    

Un tel lexème correspondra à tout mot dans un tsvector qui commence par la chaîne indiquée.

to_tsquery peut aussi accepter des phrases avec des guillemets simples. C'est utile quand la configuration inclut un dictionnaire thésaurus qui peut se déclencher sur de telles phrases. Dans l'exemple ci-dessous, un thésaurus contient la règle supernovae stars : sn :

SELECT to_tsquery('''supernovae stars'' & !crab');
  to_tsquery
---------------
 'sn' & !'crab'
    

Sans guillemets, to_tsquery génère une erreur de syntaxe pour les jetons qui ne sont pas séparés par un opérateur AND, ou FOLLOWED BY.

    plainto_tsquery([ config regconfig, ] querytext text) returns tsquery
   

plainto_tsquery transforme le texte non formaté querytext en tsquery. Le texte est analysé et normalisé un peu comme pour to_tsvector, ensuite l'opérateur tsquery & (AND) est inséré entre les mots restants.

Exemple :

 SELECT plainto_tsquery('english', 'The Fat Rats');
 plainto_tsquery
-----------------
 'fat' & 'rat'
    

Notez que plainto_tsquery ne reconnaîtra pas un opérateur tsquery, des labels de poids en entrée ou des labels de correspondance de préfixe :

SELECT plainto_tsquery('english', 'The Fat & Rats:C');
   plainto_tsquery
---------------------
 'fat' & 'rat' & 'c'
    

Ici, tous les symboles de ponctuation ont été annulés, car ce sont des symboles espace.

phraseto_tsquery([ config regconfig, ] querytext text) returns tsquery
   

phraseto_tsquery se comporte largement comme plainto_tsquery, sauf qu'elle insère l'opérateur <-> (FOLLOWED BY) entre les mots restants plutôt que l'opérateur & (AND). De plus, les termes courants ne sont pas simplement écartés, mais sont comptabilisés par l'utilisation d'opérateurs <N> plutôt que d'opérateurs <->. Cette fonction est utile quand on recherche des séquences exactes de lexèmes, puisque l'opérateur FOLLOWED BY vérifie l'ordre des lexèmes et pas seulement la présence de tous les lexèmes.

Exemple :

SELECT phraseto_tsquery('english', 'The Fat Rats');
 phraseto_tsquery
------------------
 'fat' <-> 'rat'
    

Comme plainto_tsquery, la fonction phraseto_tsquery ne reconnait ni les opérateurs tsquery, ni les labels de poids, ni les labels de correspondance de préfixe dans ses arguments :

SELECT phraseto_tsquery('english', 'The Fat & Rats:C');
      phraseto_tsquery
-----------------------------
 'fat' <-> 'rat' <-> 'c'
    

websearch_to_tsquery([ config regconfig, ] querytext text) returns tsquery
   

websearch_to_tsquery crée une valeur tsquery à partir de querytext en utilisant une syntaxe différente dans laquelle un texte simple non formaté est une requête valide. Contrairement à plainto_tsquery et phraseto_tsquery, elle reconnaît aussi certains opérateurs. De plus, cette fonction ne doit jamais lever d'erreurs de syntaxe, ce qui permet de l'utiliser pour la recherche à partir d'entrées brutes fournies par un utilisateur. La syntaxe suivante est supportée :

  • unquoted text : du texte en dehors de guillemets sera converti en des termes séparés par des opérateurs &, comme traité par plainto_tsquery.

  • "quoted text" : du texte à l'intérieur de guillemets sera converti en termes séparés par des opérateurs <->, comme traité par phraseto_tsquery.

  • OR : un OU logique sera converti vers l'opérateur |.

  • - : l'opérateur logique NON sera converti vers l'opérateur !.

Exemples :

SELECT websearch_to_tsquery('english', 'The fat rats');
 websearch_to_tsquery
----------------------
 'fat' & 'rat'
(1 row)

SELECT websearch_to_tsquery('english', '"supernovae stars" -crab');
       websearch_to_tsquery
----------------------------------
 'supernova' <-> 'star' & !'crab'
(1 row)

SELECT websearch_to_tsquery('english', '"sad cat" or "fat rat"');
       websearch_to_tsquery
-----------------------------------
 'sad' <-> 'cat' | 'fat' <-> 'rat'
(1 row)

SELECT websearch_to_tsquery('english', 'signal -"segmentation fault"');
         websearch_to_tsquery
---------------------------------------
 'signal' & !( 'segment' <-> 'fault' )
(1 row)

SELECT websearch_to_tsquery('english', '""" )( dummy \\ query <->');
 websearch_to_tsquery
----------------------
 'dummi' & 'queri'
(1 row)
    

12.3.3. Ajouter un score aux résultats d'une recherche

Les tentatives de score pour mesurer l'adéquation des documents se font par rapport à une certaine requête. Donc, quand il y a beaucoup de correspondances, les meilleurs doivent être montrés en premier. PostgreSQL fournit deux fonctions prédéfinies de score, prenant en compte l'information lexicale, la proximité et la structure ; en fait, elles considèrent le nombre de fois où les termes de la requête apparaissent dans le document, la proximité des termes de la recherche avec ceux de la requête et l'importance du passage du document où se trouvent les termes du document. Néanmoins, le concept d'adéquation pourrait demander plus d'informations pour calculer le score, par exemple la date et l'heure de modification du document. Les fonctions internes de calcul de score sont seulement des exemples. Vous pouvez écrire vos propres fonctions de score et/ou combiner leurs résultats avec des facteurs supplémentaires pour remplir un besoin spécifique.

Les deux fonctions de score actuellement disponibles sont :

ts_rank([ weights float4[], ] vector tsvector, query tsquery [, normalization integer ]) returns float4

Calcule un score sur les vecteurs en se basant sur la fréquence des lexèmes correspondant à la recherche.

ts_rank_cd([ weights float4[], ] vector tsvector, query tsquery [, normalization integer ]) returns float4

Cette fonction calcule le score de la densité de couverture pour le vecteur du document et la requête donnés, comme décrit dans l'article de Clarke, Cormack et Tudhope, « Relevance Ranking for One to Three Term Queries », article paru dans le journal « Information Processing and Management » en 1999. La densité de couverture est similaire au classement effectué par ts_rank, à la différence que la proximité de correspondance des lexèmes les uns par rapport aux autres est prise en compte.

Cette fonction a besoin d'information sur la position des lexèmes pour effectuer son travail. Par conséquent, elle ignore les lexèmes « stripés » dans le tsvector. S'il n'y a aucun lexème « non stripé » en entrée, le résultat sera zéro. (Voir Section 12.4.1 pour plus d'informations sur la fonction strip et les informations de position dans les tsvector.)

Pour ces deux fonctions, l'argument optionnel des poids offre la possibilité d'impacter certains mots plus ou moins suivant la façon dont ils sont marqués. Le tableau de poids indique à quel point chaque catégorie de mots est marquée. Dans l'ordre :

{poids-D, poids-C, poids-B, poids-A}
    

Si aucun poids n'est fourni, alors ces valeurs par défaut sont utilisées :

{0.1, 0.2, 0.4, 1.0}
    

Typiquement, les poids sont utilisés pour marquer les mots compris dans des aires spéciales du document, comme le titre ou le résumé initial, pour qu'ils puissent être traités avec plus ou moins d'importance que les mots dans le corps du document.

Comme un document plus long a plus de chances de contenir un terme de la requête, il est raisonnable de prendre en compte la taille du document, par exemple un document de cent mots contenant cinq fois un mot de la requête est probablement plus intéressant qu'un document de mille mots contenant lui aussi cinq fois un mot de la requête. Les deux fonctions de score prennent une option normalization, de type integer, qui précise si la longueur du document doit impacter son score. L'option contrôle plusieurs comportements, donc il s'agit d'un masque de bits : vous pouvez spécifier un ou plusieurs comportements en utilisant | (par exemple, 2|4).

  • 0 (valeur par défaut) ignore la longueur du document

  • 1 divise le score par 1 + le logarithme de la longueur du document

  • 2 divise le score par la longueur du document

  • 4 divise le score par la moyenne harmonique de la distance entre les mots (ceci est implémenté seulement par ts_rank_cd)

  • 8 divise le score par le nombre de mots uniques dans le document

  • 16 divise le score par 1 + le logarithme du nombre de mots uniques dans le document

  • 32 divise le score par lui-même + 1

Si plus d'un bit de drapeau est indiqué, les transformations sont appliquées dans l'ordre indiqué.

Il est important de noter que les fonctions de score n'utilisent aucune information globale, donc il est impossible de produire une normalisation de 1% ou 100%, comme c'est parfois demandé. L'option de normalisation 32 (score/(score+1)) peut s'appliquer pour échelonner tous les scores dans une échelle de zéro à un, mais, bien sûr, c'est une petite modification cosmétique, donc l'ordre des résultats ne changera pas.

Voici un exemple qui sélectionne seulement les dix correspondances de meilleur score :

SELECT title, ts_rank_cd(textsearch, query) AS rank
FROM apod, to_tsquery('neutrino|(dark & matter)') query
WHERE query @@ textsearch
ORDER BY rank DESC
LIMIT 10;
                     title                     |   rank
-----------------------------------------------+----------
 Neutrinos in the Sun                          |      3.1
 The Sudbury Neutrino Detector                 |      2.4
 A MACHO View of Galactic Dark Matter          |  2.01317
 Hot Gas and Dark Matter                       |  1.91171
 The Virgo Cluster: Hot Plasma and Dark Matter |  1.90953
 Rafting for Solar Neutrinos                   |      1.9
 NGC 4650A: Strange Galaxy and Dark Matter     |  1.85774
 Hot Gas and Dark Matter                       |   1.6123
 Ice Fishing for Cosmic Neutrinos              |      1.6
 Weak Lensing Distorts the Universe            | 0.818218
    

Voici le même exemple en utilisant un score normalisé :

SELECT title, ts_rank_cd(textsearch, query, 32 /* rank/(rank+1) */ ) AS rank
FROM apod, to_tsquery('neutrino|(dark & matter)') query
WHERE  query @@ textsearch
ORDER BY rank DESC
LIMIT 10;
                     title                     |        rank
-----------------------------------------------+-------------------
 Neutrinos in the Sun                          | 0.756097569485493
 The Sudbury Neutrino Detector                 | 0.705882361190954
 A MACHO View of Galactic Dark Matter          | 0.668123210574724
 Hot Gas and Dark Matter                       |  0.65655958650282
 The Virgo Cluster: Hot Plasma and Dark Matter | 0.656301290640973
 Rafting for Solar Neutrinos                   | 0.655172410958162
 NGC 4650A: Strange Galaxy and Dark Matter     | 0.650072921219637
 Hot Gas and Dark Matter                       | 0.617195790024749
 Ice Fishing for Cosmic Neutrinos              | 0.615384618911517
 Weak Lensing Distorts the Universe            | 0.450010798361481
    

Le calcul du score peut consommer beaucoup de ressources, car il demande de consulter le tsvector de chaque document correspondant, ce qui est très consommateur en entrées/sorties et du coup lent. Malheureusement, c'est presque impossible à éviter, car les requêtes intéressantes ont un grand nombre de correspondances.

12.3.4. Surligner les résultats

Pour présenter les résultats d'une recherche, il est préférable d'afficher une partie de chaque document et en quoi cette partie concerne la requête. Habituellement, les moteurs de recherche affichent des fragments du document avec des marques pour les termes recherchés. PostgreSQL fournit une fonction ts_headline qui implémente cette fonctionnalité.

    ts_headline([ config regconfig, ] document text, query tsquery [, options text ]) returns text
   

ts_headline accepte un document avec une requête et renvoie un résumé du document. Les termes de la requête sont surlignés dans les extractions. La configuration à utiliser pour analyser le document peut être précisée par config ; si config est omis, le paramètre default_text_search_config est utilisé.

Si une chaîne options est spécifiée, elle doit consister en une liste de une ou plusieurs paires option=valeur séparées par des virgules. Les options disponibles sont :

  • MaxWords, MinWords (entiers) : ces nombres déterminent les limites minimum et maximum des résumés à afficher. Les valeurs par défaut sont respectivement 35 et 15.

  • ShortWord (entier) : les mots de cette longueur et les mots plus petits seront supprimés au début et à la fin d'un résumé, sauf si ce sont des mots de la recherche. La valeur par défaut est de trois pour éliminer les articles anglais communs.

  • HighlightAll (booléen) : si true, le document complet sera utilisé comme résumé, en ignorant les trois paramètres précédents. La valeur par défaut est false.

  • MaxFragments (entier) : nombre maximum de fragments de texte à afficher. La valeur par défaut, 0, sélectionne une méthode de génération de résumés non basés sur des fragments. Une valeur positive sélectionne la génération de résumé basée sur les fragments (voir ci-dessous).

  • StartSel, StopSel (chaînes) : les chaînes qui permettent de délimiter les mots de la requête apparaissant dans le document pour les distinguer des autres mots du résumé. Les valeurs par défaut sont « <b> » et « </b> », qui sont convenables pour une sortie HTML.

  • FragmentDelimiter (chaîne) : quand plus d'un fragment est affiché, alors les fragments seront séparés par ce délimiteur. La valeur par défaut est «  ...  ».

Les noms de ces options s'utilisent avec ou sans casse. Vous devez mettre les chaînes de caractères entre guillemets doubles si elles contiennent des espaces ou des virgules.

Pour la génération des résumés qui ne sont pas basés sur des fragments, ts_headline repère les correspondances pour la requete donnée et en choisit une seule à afficher, en préférant les correspondances qui ont le plus grand nombre de mots provenant de la requête dans la longueur autorisée pour le résumé. Pour la génération des résumés basés sur les fragments, ts_headline repère les correspondances pour la requête et divise chaque correspondance en « fragments » d'au plus MaxWords mots chacun, en préférant les fragments avec le plus de mots provenant de la requête, et si possible des fragments se prolongeant pour inclure les mots autour. Le mode basé sur les fragments est donc plus utile quand la requête correspond à de grosses sections du document ou quand il est préférable d'afficher plusieurs correspondances. Dans les deux modes, si aucune correspondance n'est identifiée, alors un seul fragment des MinWords premiers mots du document sera affiché.

Par exemple :

SELECT ts_headline('english',
  'The most common type of search
is to find all documents containing given query terms
and return them in order of their similarity to the
query.',
  to_tsquery('english', 'query & similarity'));
                        ts_headline
------------------------------------------------------------
 containing given <b>query</b> terms                       +
 and return them in order of their <b>similarity</b> to the+
 <b>query</b>.

SELECT ts_headline('english',
  'Search terms may occur
many times in a document,
requiring ranking of the search matches to decide which
occurrences to display in the result.',
  to_tsquery('english', 'search & term'),
  'MaxFragments=10, MaxWords=7, MinWords=3, StartSel=<<, StopSel=>>');
                        ts_headline
------------------------------------------------------------
 <<Search>> <<terms>> may occur                            +
 many times ... ranking of the <<search>> matches to decide
    

ts_headline utilise le document original, pas un résumé tsvector, donc elle peut être lente et doit être utilisée avec parcimonie et attention.