PostgreSQLLa base de données la plus sophistiquée au monde.
Documentation PostgreSQL 10.15 » Référence » Commandes SQL » CREATE FOREIGN DATA WRAPPER

CREATE FOREIGN DATA WRAPPER

CREATE FOREIGN DATA WRAPPER — définit un nouveau wrapper de données distantes

Synopsis

CREATE FOREIGN DATA WRAPPER nom
    [ HANDLER fonction_handler | NO HANDLER ]
    [ VALIDATOR fonction_validation | NO VALIDATOR ]
    [ OPTIONS ( option 'valeur' [, ... ] ) ]
  

Description

CREATE FOREIGN DATA WRAPPER crée un nouveau wrapper de données distantes. L'utilisateur qui définit un wrapper de données distantes devient son propriétaire.

Le nom du wrapper de données distantes doit être unique dans la base de données.

Seuls les super-utilisateurs peuvent créer des wrappers de données distantes.

Paramètres

nom

Le nom du wrapper de données distantes à créer.

HANDLER fonction_handler

fonction_handler est le nom d'une fonction enregistrée précédemment qui sera appelée pour récupérer les fonctions d'exécution pour les tables distantes. La fonction de gestion ne prend pas d'arguments et son code retour doit être fdw_handler.

Il est possible de créer un wrapper de données distantes sans fonction de gestion mais les tables distantes utilisant un tel wrapper peuvent seulement être déclarées mais pas utilisées.

VALIDATOR fonction_validation

fonction_validation est le nom d'une fonction déjà enregistrée qui sera appelée pour vérifier les options génériques passées au wrapper de données distantes, ainsi que les options fournies au serveur distant, aux correspondances d'utilisateurs (user mappings) et aux tables distantes utilisant le wrapper de données distantes. Si aucune fonction de validation n'est spécifiée ou si NO VALIDATOR est spécifié, alors les options ne seront pas vérifiées au moment de la création. (Il est possible que les wrappers de données distantes ignorent ou rejettent des spécifications d'options invalides à l'exécution, en fonction de l'implémentation) La fonction de validation doit prendre deux arguments : l'un du type text[], qui contiendra le tableau d'options, tel qu'il est stocké dans les catalogues systèmes, et l'autre de type oid, qui sera l'OID du catalogue système contenant les options. Le type de retour est inconnu ; la fonction doit rapporter les options invalides grâce à la fonction ereport(ERROR).

OPTIONS ( option 'valeur' [, ... ] )

Cette clause spécifie les options pour le nouveau wrapper de données distantes. Les noms et valeurs d'options autorisés sont spécifiques à chaque wrapper de données distantes. Ils sont validés par la fonction de validation du wrapper de données distantes. Les noms des options doivent être uniques.

Notes

La fonctionnalité de données distantes de PostgreSQL est toujours en développement actif. L'optimisation des requêtes est basique (et plutôt laissé aux bons soins du wrapper). Du coup, il existe certainement beaucoup de possibilités en terme d'amélioration des performances.

Exemples

Créer un wrapper de données distantes bidon :

CREATE FOREIGN DATA WRAPPER bidon;
   

Créer un wrapper de données distantes file avec la fonction de validation file_fdw_validator :

CREATE FOREIGN DATA WRAPPER postgresql VALIDATOR postgresql_fdw_validator;
   

Créer un wrapper de données distantes monwrapper avec des options :

CREATE FOREIGN DATA WRAPPER monwrapper
    OPTIONS (debug 'true');
   

Compatibilité

CREATE FOREIGN DATA WRAPPER est conforme à la norme ISO/IEC 9075-9 (SQL/MED), à l'exception des clauses HANDLER et VALIDATOR qui sont des extensions, et des clauses LIBRARY et LANGUAGE qui ne sont pas implémentées dans PostgreSQL.

Notez, cependant, que la fonctionnalité SQL/MED n'est pas encore conforme dans son ensemble.